A la une de L'Histoire

Arméniens : le premier génocide du XXᵉ siècle

Il y a cent ans le gouvernement des Jeunes-Turcs commettait le premier génocide du XXe siècle décimant la communauté arménienne, pourtant bien intégrée à l’Empire ottoman. On comprend mieux aujourd’hui l’idéologie qui a motivé les responsables et la mécanique implacable du massacre.

Actualités de L'Histoire
  • Génocide des Arméniens : Cent ans d'historiographie

    Pour accompagner notre dossier sur le "Génocide des Arméniens" (L'Histoire n°408), Hamit Bozarslan propose ici le commentaire d'un siècle de bibliographie.

  • Bibliographie sur le "Génocide des Arméniens"

    Pour accompagner et prolonger notre dossier sur le "Génocide des Arméniens" (L'Histoire n°408), une bibliographie, une filmographie et une webographie plus complètes.

  • La fin du service militaire

    Après les attentats de janvier, des voix s'élèvent pour rétablir le service militaire supprimé il y a 13 ans. En 2012, Christophe Gracieux écrivait un article sur cette institution disparue : "La quille, bordel !".

  • Le temps des aveux

    La projection du film de Régis Wargnier Le Temps des aveux a été suivie d’une discussion animée par Ariane Mathieu, spécialiste de l’histoire du Cambodge.

  • Reprise du procès des Khmers rouges

    Depuis le 8 janvier, les audiences ont repris à Phnom Penh aux Chambres extraordinaires auprès des tribunaux cambodgiens (CETC). Les deux plus hauts dirigeants khmers rouges encore en vie sont accusés d’avoir commis un génocide entre 1975 et 1979 à l’encontre des minorités vietnamiennes et chams (musulmanes) du Cambodge.

  • La France, le terrorisme et la liberté d'expression

    Le mercredi 7 janvier 2015, Charlie Hebdo est la cible d'un attentat meurtrier. Dans les heures qui suivent, l'assassinat d'une agent de police et deux prises d'otages ont accru le sinistre bilan : 17 morts au total. La France bouleversée a aussi su se mobiliser. Dimanche, près de 3,7 millions de personnes ont ainsi défilé dans les rues pour ce qui est, sans doute, le plus grand rassemblement populaire depuis la Libération. Dans son éditorial du lendemain, Laurent Joffrin, directeur de publication de Libération, écrivait : "Mais où ces marcheurs du 11 janvier ont-ils puisé leur motivation, sinon dans les souvenirs de l'école républicaine, dans les leçons de l'actualité, dans les enseignements de l'Histoire ?"

    C'est en effet grâce à l'histoire que l'on peut comprendre les fondements du terrorisme, que l'on mesure à quel point les libertés d'expression et de la presse sont un combat de longue haleine, que l'on peut appréhender les racines des religions. Pour mieux cerner aussi, peut-être ce qui est neuf dans les événements de ces drrniers jours.

    L'Histoire met donc à votre disposition des articles susceptibles d'éclairer ces questions.

  • Bernard Maris et Genevoix

    Chercheur reconnu, pédagogue sans pareil, économiste rieur, provocateur d’idées nouvelles, Bernard Maris a été assassiné le 7 janvier 2015 avec ses amis de Charlie Hebdo. Il était aussi un passionné d'histoire, grand connaisseur de la Première Guerre mondiale et de l'oeuvre de Maurice Genevoix. Portrait-hommage de Bruno Cabanes.

  • 10 attentats qui ont changé le monde

    De 1800 à 2001, 10 attentats qui ont marqué l'histoire du terrorisme.

  • Le terrorisme en définitions

    Définir le terrorisme est plus difficile qu’il n’y paraît : l’appellation relève davantage de la rhétorique politique que d’une réalité juridique. Seul le recours à l’histoire permet d’y voir plus clair.

  • Houellebecq remet Huysmans au goût du jour

    Soumission, le prochain roman de Michel Houellebecq sort le 7 janvier 2015. L'auteur fait notamment référence à l'écrivain Joris-Karl Huysmans, dont le nom est associé à la l'école "décadente" de la littérature française. En 1979, Michel Winock nous expliquait qui était réellement Joris-Karl Huysmans.

  • Fin d'année : d'où vient le réveillon

    Le soir du 24 décembre est le moment du traditionnel réveillon. Patrick Rambourg nous en explique l'origine et la signification : "Vous avez dit réveillon ?" (L'Histoire n°338).