Note au lecteur

"L'Histoire a décidé de mettre à votre disposition, sur son site internet, tout le contenu de ses archives du n°1 (mai 1978) au numéro 238 (décembre 1999). La rédaction demande votre indulgence pour les coquilles et autres erreurs dues à une numérisation qu'il nous faudra un peu de temps pour corriger complètement. Ce contenu est offert à nos fidèles abonnés identifiés. Pour les autres lecteurs, il est payant. Bonne lecture.
État d'avancement en mars 2014 : du n°219 au 238."

Aristocrate et martyre : la San Felice

On connaît le roman d'Alexandre Dumas, dont une adaptation sera bientôt diffusée sur France 2. La San Felice fut d'abord une femme de chair, héroïne, au XVIIIe siècle, de la révolution napolitaine.

« Pendant près de dix-huit mois, j'ai laborieusement et consciencieusement élevé ce monument à la gloire du patriotisme napolitain, et à la honte de la tyrannie bourbonienne. Impartial comme la justice, qu'il soit durable comme l'airain ! » C'est par ces mots qu'Alexandre Dumas termine le 25 février 1865 la rédaction de La San Felice , publiée à la fois en France dans La Presse et dans le journal napolitain L'Indipendente .

Au coeur de cet hommage aux républicains de l'Italie méridionale se dresse sa tragique héroïne, la [...]

Pour lire la suite (statut: payant)

Pour accéder à un article payant, vous devez vous identifier et posséder un crédit d'articles :

Article verrouillé

Par Mélanie Traversier