Note au lecteur

"L'Histoire a décidé de mettre à votre disposition, sur son site internet, tout le contenu de ses archives du n°1 (mai 1978) au numéro 238 (décembre 1999). La rédaction demande votre indulgence pour les coquilles et autres erreurs dues à une numérisation qu'il nous faudra un peu de temps pour corriger complètement. Ce contenu est offert à nos fidèles abonnés identifiés.

Bonne lecture.

Catherine II, despote éclairé

Elle prônait la tolérance et le progrès social. Mais encourageait la torture et le servage. Catherine II, monarque éclairé ou despote parmi d'autres ? Hélène Carrère d'Encausse, dans sa récente biographie, insiste sur l'oeuvre accomplie*.

Aucun monarque n'a porté les espoirs des Lumières aussi haut que Catherine II, impératrice de Russie de 1762 à 1796. « Une des meilleures têtes d'Europe » : c'est ainsi que la qualifiait Diderot. La tsarine fut aussi un terrible despote. La biographie que lui consacre Hélène Carrère d'Encausse éclaire le singulier destin de cette figure « on ne peut plus contradictoire » , petite princesse allemande sans une goutte de sang russe dans les veines devenue l'impératrice chérie des élites russes et la continuatrice de l'oeuvre de l'empereur Pierre le Grand 1682 [...]

Pour lire la suite (statut: Abonnés uniquement)

L'intégralité de l'article est proposée aux abonnés du magazine papier.

Article verrouillé

  • Si vous êtes abonné, identifiez-vous en haut à droite de la page afin de profiter de cet avantage.
  • Votre numéro d'abonné doit être renseigné au niveau de votre profil.
  • Si vous n'êtes pas encore abonné, abonnez-vous sur www.sophiaboutique.fr
Par Joël Cornette