Note au lecteur

"L'Histoire a décidé de mettre à votre disposition, sur son site internet, tout le contenu de ses archives du n°1 (mai 1978) au numéro 238 (décembre 1999). La rédaction demande votre indulgence pour les coquilles et autres erreurs dues à une numérisation qu'il nous faudra un peu de temps pour corriger complètement. Ce contenu est offert à nos fidèles abonnés identifiés.

Bonne lecture.

Iwo Jima : six hommes et un drapeau

Clint Eastwood en a fait le thème de son dernier film, sur les écrans français depuis le 25 octobre. La bataille d'Iwo Jima occupe une place à part dans la mémoire des États-Unis. Parce que 6 800 de leurs soldats y trouvèrent la mort. Et parce que la photographie qui a immortalisé leur victoire est devenue une icône.

Dans la mémoire collective des Américains, la bataille menée contre les Japonais à Iwo Jima février-mars 1945 occupe une place à part. Pour beaucoup, elle reste l'un des symboles de la guerre du Pacifique dans toute sa force destructrice : avec plus de 6 800 soldats américains tués et 15 000 blessés, c'est la seule bataille de la campagne du Pacifique où les pertes américaines ont été supérieures à celles des Japonais. En trente-six jours, le Corps des marines a perdu à lui seul près de 5 900 hommes - soit un tiers de l'ensemble de ses morts lors de la Seconde Guerre mondiale.

[...]

Pour lire la suite (statut: Abonnés uniquement)

L'intégralité de l'article est proposée aux abonnés du magazine papier.

Article verrouillé

  • Si vous êtes abonné, identifiez-vous en haut à droite de la page afin de profiter de cet avantage.
  • Votre numéro d'abonné doit être renseigné au niveau de votre profil.
  • Si vous n'êtes pas encore abonné, abonnez-vous sur www.sophiaboutique.fr
Par Bruno Cabanes