Note au lecteur

"L'Histoire a décidé de mettre à votre disposition, sur son site internet, tout le contenu de ses archives du n°1 (mai 1978) au numéro 238 (décembre 1999). La rédaction demande votre indulgence pour les coquilles et autres erreurs dues à une numérisation qu'il nous faudra un peu de temps pour corriger complètement. Ce contenu est offert à nos fidèles abonnés identifiés. Pour les autres lecteurs, il est payant. Bonne lecture.
État d'avancement en mars 2014 : du n°219 au 238."

L'alphabet du roi Séjong

A l’ère du numérique, la Corée bénéficie en Asie d’un avantage de poids : son alphabet, imaginé il y a plus de cinq cents ans.

En quelques années, la Corée du Sud s’est imposée dans le domaine de la téléphonie mobile. Les portables Samsung, le premier conglomérat du pays, figurent parmi les plus performants et les plus recherchés. Il faut dire que, par rapport à ses concurrents asiatiques, la Corée bénéficie d’un avantage méconnu : son écriture. En Chine et au Japon, il a fallu mettre au point des systèmes lourds et complexes pour adapter les claviers aux nombreux idéogrammes nécessaires même pour les messages de base [...]

Pour lire la suite (statut: payant)

Pour accéder à un article payant, vous devez vous identifier et posséder un crédit d'articles :

Article verrouillé

Par Pascal Dayez-Burgeon