Mars Algérien

A l'occasion du 50e anniversaire des accords d'Évian, de très nombreux programmes sur l'Algérie déferlent dans les médias français. L'Histoire en a sélectionné quelques uns...

 

Télévision

France 2...
Composé d’archives inédites, Guerre d’Algérie, la déchirure est un documentaire en deux épisodes d’une heure chacun réalisés par Gabriel Le Bomin et Benjamin Stora. France 2 les diffusera dimanche 11 mars à 20h45. Un débat animé par David Pujadas est prévu en deuxième partie de soirée.

France 3...
La fiction de Caroline Huppert, Pour Djamila raconte le combat mené par l’avocate Gisèle Halimi (incarnée par Marina Hands) pour faire reconnaître le calvaire de Djamila Boupacha (jouée par Hafsia Herzi), militante du fln torturée par l’armée française en 1960, puis internée en métropole. Le téléspectateur y verra notamment Françoise Sagan et Simone de Beauvoir engagées en faveur de la jeune femme, devenue une égérie de l’indépendance en Algérie et du combat contre la torture en France. Ce téléfilm, diffusé mardi 20 mars à 20h35, sera suivi d’un débat animé par Frédéric Taddeï dans « Ce soir ou jamais ». Avec la participation annoncée de Gisèle Halimi.

France 5...
Les combattants du fln Rhéda Malek (futur Premier ministre algérien), la sénatrice Zohra Drif et l’avocat Mabrouk Belhocine, des hommes politiques français appelés en Algérie comme Gérard Belorgey ou un Jean-Pierre Soisson alors partisan de l’Algérie française, l’officier harki Hamlaoui Mekachera, des enfants happés par la guerre à l’instar des écrivaines Maïssa Bey et Fatima Besnaci ou encore Pierre Joxe, fils du signataire français des accords d’Évian Louis Joxe … voici les témoins d’Une Histoire algérienne, documentaire du journaliste Ben Salama, diffusé le dimanche 11 mars à 22h sur France 2. On y écoutera notamment le témoignage de Michel Rocard, alors jeune inspecteur des finances détaché auprès du gouvernement d’Alger, qui, choqué, écrira en 1959 un rapport trop oublié dénonçant les conditions de vie dans les camps de regroupement de civils algériens.

Arte...
Interdit de diffusion en France jusqu’en 2004, La Bataille d’Alger (1965) de Gilles Pontecorvo sera diffusé le lundi 12 mars à 20h35 par la chaîne franco-allemande. Tourné trois ans après l’indépendance, ce remarquable récit de la lutte entamée début 1957 entre le fln et les parachutistes français dans la Casbah d’Alger restitue le souffle naissant de la révolution algérienne sans tomber dans un manichéisme réducteur. Avec dans son propre rôle, l’un des commandants du fln, Yacef Saadi, et un Jean Martin inoubliable en colonel devenu tortionnaire par choix délibéré.
A signaler aussi en mars : deux documentaires inédits. Algérie, notre histoire, diffusé mardi 13 mars à 20h35, fruit de la collaboration entre le cinéaste Jean-Michel Meurice, ancien officier appelé en Algérie, et l’historien Benjamin Stora, exilé à peine adolescent pour une métropole où il deviendra un spécialiste de son pays natal.

Dans Palestro, Algérie : histoire d’une embuscade, diffusé mardi 20 mars à 22h30, le réalisateur Rémi Lainé et l’historienne Raphaëlle Branche, livreront une interprétation approfondie du massacre de vingt jeunes appelés français survenu le 18 mai 1956 aux abords de Palestro, petite ville de Kabylie. Les auteurs inscrivent en effet cet attentat dans un cycle de violence remontant à la répression qui s’était abattue sur la bourgade, après que soixante Européens y furent massacrés lors de la grande révolte de 1871.
Arte poursuivra son cycle algérien avec deux numéros du magazine Karambolage , diffusé le dimanche à 20h : le 18 mars sur les souvenirs de Paul Ouazan, co-directeur de l’Atelier de recherche de la chaîne qui a quitté Alger en 1962, et, le 25, ceux de l’écrivain algérien Boualem Sansal, auteur de Rue Darwin et lauréat 2011 du Prix de la paix des libraires allemands.

 

Radio

France Inter...
En mars, l’Algérie est à l’honneur dans « La Marche de l’histoire » diffusée du lundi au vendredi de 13h30 à 14h. L’équipe de Jean Lebrun prévoit des entretiens avec des témoins du lundi 5 au vendredi 16 janvier. Puis place aux historiens du lundi 19 au jeudi 22. La journée du 19, consacrée par la rédaction de France Inter à l’anniversaire de la signature des accords d’Évian, se terminera par une soirée en direct de 21h à 23h.

France Culture... 
« La Fabrique de l’histoire » d’Emmanuel Laurentin ne sera pas en reste puisque la semaine du lundi 19 au jeudi 22 mars sera celle du « Goût de l’Algérie ». Vendredi 16 mars, une équipe de France Culture se rendra en Algérie pour une journée spéciale.

Par Eloi Piet