Note au lecteur

"L'Histoire a décidé de mettre à votre disposition, sur son site internet, tout le contenu de ses archives du n°1 (mai 1978) au numéro 238 (décembre 1999). La rédaction demande votre indulgence pour les coquilles et autres erreurs dues à une numérisation qu'il nous faudra un peu de temps pour corriger complètement. Ce contenu est offert à nos fidèles abonnés identifiés.

Bonne lecture.

Ce moine qui fit élire Hugues Capet...

Moine, archevêque, pape, grand mathématicien et fin lettre, Gerbert d'Aurillac fut aussi l'homme politique qui fit couronner Hugues Capet. Son seul but : réunifier la chrétienté sous la férule d'un empereur unique. Après la publication de sa correspondance*, un grand colloque lui a été consacré en juin dernier, à Au- rillac.

Gerbert d Aurilluc, ne entre 940 et 945 en Aquitaine - peut-être en Auvergne -, fut sans conteste l'une des plus brillantes personnalités du monde des lettres du x' siècle. C'est incontestablement à son intelligence qu'il doit d'avoir gravi les échelons de la hiérarchie ecclésiastique. Issu d'un milieu relativement modeste qui ne le destinait pas à fréquenter les puissants, entré très jeune au monastère Saint-Gé-raud d'Aurillac, il apprend les premiers rudiments qui feront de lui un homme de science et un homme de lettres.

Fin lettre et grand savant

[...]
Pour lire la suite (statut: Abonnés uniquement)

L'intégralité de l'article est proposée aux abonnés du magazine papier.

Article verrouillé

  • Si vous êtes abonné, identifiez-vous en haut à droite de la page afin de profiter de cet avantage.
  • Votre numéro d'abonné doit être renseigné au niveau de votre profil.
  • Si vous n'êtes pas encore abonné, abonnez-vous sur www.sophiaboutique.fr
Par Catherine De Firmas, Dominique Alibert