Note au lecteur

"L'Histoire a décidé de mettre à votre disposition, sur son site internet, tout le contenu de ses archives du n°1 (mai 1978) au numéro 238 (décembre 1999). La rédaction demande votre indulgence pour les coquilles et autres erreurs dues à une numérisation qu'il nous faudra un peu de temps pour corriger complètement. Ce contenu est offert à nos fidèles abonnés identifiés.

Bonne lecture.

La légende d'Hannibal

Au milieu d'une neige tout juste tombée, en cet hiver 218 av. J.-C., Hannibal dirige une armée de 38 000 hommes. Depuis Carthagène, ses troupes ont traversé l'Èbre, la chaîne des Pyrénées et le Rhône. Elles s'apprêtent maintenant à affronter les Alpes, ultime obstacle pour passer en territoire romain. La légende s'écrit alors en même temps que l'histoire puisque Hannibal, par le biais des littérateurs qu'il a enrôlés dans cette odyssée alpine - Chairéas, Sosylos, Silénos -, transmet déjà ses exploits à la postérité, comme le montre cette exposition, qui brosse un portrait du chef militaire tout en déconstruisant le mythe qu'il a inspiré - il sera comparé à Alexandre le Grand, et même placé dans la filiation d'Héraclès !

L'exploit était-il si grand ? Dès l'Antiquité, la question est posée, d'abord par Polybe. Face à la grandiloquence de l'historiographie carthaginoise, l'historien grec conteste la difficulté de la tâche incombée à Hannibal en rappelant qu'une armée gauloise a atteint l'Italie par les Alpes sept années avant lui. Mais loin de saper la figure de celui qui avait juré, dès sa dixième année, de « n'être jamais l'ami du peuple romain », Polybe l'héroïse - pour mieux valoriser les exploits des futurs vainqueurs romains.

Les exploits d'Hannibal et de ses éléphants à travers les Alpes traverseront les siècles au sein de la littérature et de l'iconographie - que l'on songe à Giulio Romano, Giambattista Tiepolo, Goya ou encore William Turner -, jusqu'à connaître un sommet à l'époque de Napoléon. Le Premier consul utilisera en effet à son compte la figure d'Hannibal en se lançant à son tour à la conquête de l'Italie.

 

par Bastien Stisi

 

"Hannibal et les Alpes", jusqu'au 2 juillet au Musée dauphinois, 30 rue Maurice-Gignoux, 38000 Grenoble.

Rens.: www.musee-dauphinois.fr/

Par Bastien Stisi