Note au lecteur

"L'Histoire a décidé de mettre à votre disposition, sur son site internet, tout le contenu de ses archives du n°1 (mai 1978) au numéro 238 (décembre 1999). La rédaction demande votre indulgence pour les coquilles et autres erreurs dues à une numérisation qu'il nous faudra un peu de temps pour corriger complètement. Ce contenu est offert à nos fidèles abonnés identifiés.

Bonne lecture.

Livres Peints

La somptueuse bibliothèque des ducs de Bourgogne, illustrée par les maîtres flamands, est à Paris à la BNF.

En 1384, les puissants ducs de Bourgogne, capables de se poser en rivaux des rois de France, sont les nouveaux maîtres des Pays-Bas méridionaux qui correspondent à l'actuelle Belgique et à une partie du nord de la France. Dès lors, ils misent sur la production de livres pour assurer leur prestige.

La bibliophilie est d'abord une passion familiale chez les Bourgogne : Philippe le Hardi qui a hérité de la Flandre par son mariage est le frère de Charles V, créateur de la librairie du Louvre, et de Jean de Berry, bibliophile renommé. Mais elle va occuper dans le duché, au XVe siècle, une place sans précédent, et inspirer les plus beaux exemplaires de miniatures flamandes. Philippe le Bon, qui a régné près de cinquante ans de 1419 à 1467, est à l'origine d'une grande partie de ces ouvrages qui, tout en révélant un art de cour homogène, laissent place à des styles variés, selon les régions et les auteurs.

Jusqu'au 10 juin à la Bibliothèque nationale de France François-Mitterrand, quai François-Mauriac, 75013 Paris.

Par Juliette Rigondet Journaliste