Collection - Spécial - Atlas

Cette section vous permet de retrouver toutes les Collections de L'Histoire depuis 1998, Spécial Histoire et l'Atlas des Amériques.

Note au lecteur

"L'Histoire a décidé de mettre à votre disposition, sur son site internet, tout le contenu de ses archives du n°1 (mai 1978) au numéro 238 (décembre 1999). La rédaction demande votre indulgence pour les coquilles et autres erreurs dues à une numérisation qu'il nous faudra un peu de temps pour corriger complètement. Ce contenu est offert à nos fidèles abonnés identifiés.

Bonne lecture.

L'indépendance de l'Algérie était-elle inévitable ?

Une « troisième voie » — entre les indépendantistes du FLN et les extrémistes de l'OAS — pouvait-elle être envisagée ? Longtemps, les libéraux des deux camps ont voulu croire à cette solution. En vain, affirme Alain-Gérard Slama. L'Algérie était la France ou elle n'était rien.

La « troisième voie » en Algérie est un mythe qui, après cinq années de guerre, n'a pu être évoqué sans naïveté ni mauvaise foi. En théorie, les tenants de la « troisième voie » avaient le choix entre deux orientations : l'association ou la partition. A l'avènement de la Ve République, ces deux issues étaient bouchées depuis longtemps.

Pour que l'Algérie restât associée à la France, il aurait fallu que notre seule colonie de peuplement eût été anciennement dotée d'un statut où tous les citoyens fussent égaux devant la loi, et traités de la même façon par la métropole. Il aurait [...]

Pour lire la suite (statut: Abonnés uniquement)

L'intégralité de l'article est proposée aux abonnés du magazine papier.

Article verrouillé

  • Si vous êtes abonné, identifiez-vous en haut à droite de la page afin de profiter de cet avantage.
  • Votre numéro d'abonné doit être renseigné au niveau de votre profil.
  • Si vous n'êtes pas encore abonné, abonnez-vous sur www.sophiaboutique.fr
Par Alain-Gérard Slama