Collection - Spécial - Atlas

Cette section vous permet de retrouver toutes les Collections de L'Histoire depuis 1998, Spécial Histoire et l'Atlas des Amériques.

Note au lecteur

"L'Histoire a décidé de mettre à votre disposition, sur son site internet, tout le contenu de ses archives du n°1 (mai 1978) au numéro 238 (décembre 1999). La rédaction demande votre indulgence pour les coquilles et autres erreurs dues à une numérisation qu'il nous faudra un peu de temps pour corriger complètement. Ce contenu est offert à nos fidèles abonnés identifiés.

Bonne lecture.

L'accouchement : de la matrone à la sage-femme

Le médecin n'a pas toujours eu le monopole de l'accouchement. Dans l'Ancienne France, c'était la matrone du village qui se chargeait de mettre au monde les enfants. Jusqu'à ce que la science et la morale s'en mêlent...

A chaque société, « sa » naissance. Si l'accouchement* est un acte naturel, il dépend aussi des traits culturels, de la tradition religieuse et du degré de médicalisation du milieu dans lequel il se déroule. Dans la France du XVIIIe siècle, la gestation et l'accouchement sont synonymes d'angoisse et de souffrance pour la femme et ses proches. L'environnement de la naissance est souvent difficile : les durs travaux auxquels se livrent les femmes pendant la grossesse, le fréquent rachitisme du bassin ont des conséquences désastreuses sur leur santé, quand elles n'y laissent [...]

Pour lire la suite (statut: Abonnés uniquement)

L'intégralité de l'article est proposée aux abonnés du magazine papier.

Article verrouillé

  • Si vous êtes abonné, identifiez-vous en haut à droite de la page afin de profiter de cet avantage.
  • Votre numéro d'abonné doit être renseigné au niveau de votre profil.
  • Si vous n'êtes pas encore abonné, abonnez-vous sur www.sophiaboutique.fr
Par Jacques Gélis