Collection - Spécial - Atlas

Cette section vous permet de retrouver toutes les Collections de L'Histoire depuis 1998, Spécial Histoire et l'Atlas des Amériques.

Note au lecteur

"L'Histoire a décidé de mettre à votre disposition, sur son site internet, tout le contenu de ses archives du n°1 (mai 1978) au numéro 238 (décembre 1999). La rédaction demande votre indulgence pour les coquilles et autres erreurs dues à une numérisation qu'il nous faudra un peu de temps pour corriger complètement. Ce contenu est offert à nos fidèles abonnés identifiés. Pour les autres lecteurs, il est payant. Bonne lecture.
État d'avancement en mars 2014 : du n°219 au 238."

Napoléon, père des nations ?

Fils de la Révolution, Napoléon a soumis l'Europe tout en se réclamant du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. Suscitant sur le continent l'éveil d'un puissant sentiment national. C'est pourquoi l'Empereur peut sans doute être considéré comme le père des nations européennes.

An 1815. Les clameurs se sont tues. La Garde* est morte à Waterloo. Napoléon est à Sainte-Hélène. Les monarques sont solides sur leur trône. La France est rentrée dans le rang. L'épopée est finie. Pourtant, dans sa flamboyante et sanglante cavalcade européenne, Napoléon a semé, sur tout le continent, deux idées qui vont le bouleverser : l'aspiration démocratique et la ferveur nationale. Paradoxe bien sûr que celui d'un Empire qui, pour être enfant des Lumières, de 1789 et de la Déclaration des droits de l'homme, était en réalité une dictature imposée à tous et qui, pour se réclamer du [...]

Pour lire la suite (statut: payant)

Pour accéder à un article payant, vous devez vous identifier et posséder un crédit d'articles :

Article verrouillé

Par Jean-Michel Gaillard