Note au lecteur

"L'Histoire a décidé de mettre à votre disposition, sur son site internet, tout le contenu de ses archives du n°1 (mai 1978) au numéro 238 (décembre 1999). La rédaction demande votre indulgence pour les coquilles et autres erreurs dues à une numérisation qu'il nous faudra un peu de temps pour corriger complètement. Ce contenu est offert à nos fidèles abonnés identifiés.

Bonne lecture.

Les Comtes de Toulouse et leur entourage, XIIe-XIIIe siècles. Rivalités, alliances et jeux de pouvoir

Depuis 1623, aucun historien n'avait osé se lancer dans une histoire des comtes de Toulouse, les archives comtales ayant quasiment disparu du fait de deux sinistres successifs, en 1737 et 1793.

Pour pallier cette lacune, Laurent Macé a rassemblé la totalité des actes qui avaient pu être conservés par leurs destinataires — soit 543 pièces d'archives. Il s'est appuyé sur toutes les sources dont il disposait : poèmes des troubadours, sceaux, monnaies, blasons, fresques, gisants.

Il montre ainsi les handicaps dont souffrait cette dynastie : le comté est partagé entre le Toulousain et la Provence ; les comtes ne cessent de lutter en vain pour unifier leur territoire. Mais aussi les atouts dont elle bénéficiait : les comtes ont hérité du prestige de Raimond IV, qui a participé à la première croisade ; ils cultivent les alliances matrimoniales les plus prestigieuses.

L'entourage comtal est remarquablement décrit : épouses, concubines, frères, oncles et cousins, hauts barons et bourgeois, tous participent au gouvernement. Sans parler des troubadours, « satellites du prince ».

D'où l'importance de la cour, lieu de consultations diplomatiques, lieu de divertissement, lieu de munificence.

Ce livre, bien écrit, passionnant, éclaire, comme le dit avec raison Pierre Bonnassie dans sa belle préface, toute l'histoire du Midi occitan. « Dans la splendeur de sa culture, mais aussi dans ses contradictions mortelles. »