Note au lecteur

"L'Histoire a décidé de mettre à votre disposition, sur son site internet, tout le contenu de ses archives du n°1 (mai 1978) au numéro 238 (décembre 1999). La rédaction demande votre indulgence pour les coquilles et autres erreurs dues à une numérisation qu'il nous faudra un peu de temps pour corriger complètement. Ce contenu est offert à nos fidèles abonnés identifiés.

Bonne lecture.

Mille ans de langue française. Histoire d'une passion

Plus que l’histoire d’une langue, celle d’un peuple qui l’écoute, la parle, la lit, l’écrit.

Oui, près de 1 500 pages... On entre dans ce monument de savoir et d’intelligence comme dans une cathédrale, qu’on parcourt de nef en nef - il y en a trois, celle de l’ancienne langue, celle de la langue classique, celle de la langue moderne et contemporaine -, sans que jamais l’admiration soit démentie.

Qu’on prenne garde au titre et au sous-titre. L’ouvrage ne veut pas être, à proprement parler, une « histoire de la langue française ». C’est avant tout l’histoire d’une « passion », prenant ensemble l’idiome et les sujets qui l’écoutent, le parlent, le lisent et l’écrivent. L’histoire d’un peuple, en toutes ses composantes, frustes ou cultivées, mais toutes organiquement liées à leurs langues. Bref, l’objet de ce livre est ce qu’Alain Rey dénomme « le ressenti du langage ». Et c’est bien ce qui lui donne sa pertinence nouvelle, sa profondeur humaniste, et sa « passion » communicative.

Les auteurs privilégient donc les domaines où l’on repère le jeu des déterminismes « psycho-sociaux », selon un autre terme d’Alain Rey : essentiellement le vocabulaire des institutions, des sciences, des idées, la phraséologie, la rhétorique, la littérature. Autant d’accidents et d’enrichissements qui ont fait du français une grande langue de civilisation. Deux exemples : l’histoire combinée des progrès scientifiques et techniques et des lexiques qui ont surgi dans leur sillage, et l’histoire des innombrables entreprises qui ont illustré à partir du XIIIe siècle l’attention savante et les différentes postures des érudits dictionnaires, traités du « bon usage »....

L’ Histoire d’une passion est aussi celle des grands passionnés qui ont construit des pans entiers de la langue le chirurgien Ambroise Paré ou bien en ont tenté la description ordonnée Donat, Palsgrave, les Estienne, Furetière, les encyclopédistes, ou bien y ont ajouté leur propre trésor la préciosité, ou bien enfin l’ont « raisonnée » Du Bellay, Malherbe, Bouhours et tant d’autres.

Cela dit, la principale préoccupation des auteurs a été d’écrire une histoire politique - et idéologique - des relations des Français, non seulement avec leur langue, mais aussi avec l’ensemble des parlers qui ont vécu, et survivent encore plus ou moins, sur le territoire.

Longue, complexe et souvent dramatique histoire que celle de l’affrontement entre les parlers premiers, répartis du nord au sud et de l’est à l’ouest, et celui qui a émergé en Ile-de-France pour devenir la langue nationale. C’est ainsi que défilent, à partir de la submersion des parlers gaulois par le latin, les invasions germaniques, la lente conquête des régions excentrées par le pouvoir royal, les avancées et reculs des parlers périphériques ainsi de la pénétration puis du reflux du normand en Angleterre après la conquête de 1066, l’afflux des mercenaires et des artistes étrangers, les travaux des humanistes, la politique linguistique et éducative de François Ier, l’adhésion progressive des savants et des religieux au français, l’expansion coloniale, etc.

Tout cela vit, combat, prolifère, au cours de ces Mille ans de langue française . Jusqu’aux multiples variations qui travaillent le français contemporain et l’ainsi nommée francophonie. Alain Rey laisse ici percer ses propres idées, elles-mêmes politiquement teintées - et cela ajoute une autre touche de passion à l’ouvrage.

On pourra regretter quelques absences les noms de plusieurs grands romanistes contemporains et quelques silences sur les travaux de l’Institut national de la langue française. Cela n’entache guère l’extraordinaire richesse et l’éminente qualité de cette somme, magnifique hommage à la langue de la France comme à tous les parlers de son peuple.

---------------------

Mille ans de langue française. Histoire d’une passion par Alain Rey, Frédéric Duval, Gilles Siouffi, Perrin, 2007, 1465 p., 29,80 euros.

Par Alain Rey, Frédéric Duval, Gilles Siouffi