Note au lecteur

"L'Histoire a décidé de mettre à votre disposition, sur son site internet, tout le contenu de ses archives du n°1 (mai 1978) au numéro 238 (décembre 1999). La rédaction demande votre indulgence pour les coquilles et autres erreurs dues à une numérisation qu'il nous faudra un peu de temps pour corriger complètement. Ce contenu est offert à nos fidèles abonnés identifiés.

Bonne lecture.

Les Musulmans dans l'histoire de l'Europe

Encore un volume touffu sur l'histoire des musulmans en Europe à l'âge moderne - entre XVIe et XVIIIe siècle. Le sujet est à la mode, depuis le gros volume que dirigea Mohammed Arkoun sur l'islam en France Albin Michel, 2006. L'enracinement de plusieurs millions d'immigrés musulmans en Europe tourne naturellement l'attention de l'historien vers les plus lointaines origines d'une présence de l'islam en Europe, au risque de donner plus d'importance qu'il n'en eut au phénomène qu'on prétend mettre en valeur, et de poser à la documentation des questions anachroniques.

On ne sera pas toujours convaincu par le parti pris des auteurs. Peut-on rapprocher par exemple, quand il s'agit de l'islam médiéval et moderne, l'histoire de l'Espagne, voire de l'Italie méridionale, aux avant-postes d'un combat ardent et séculaire contre l'ennemi maure, ou l'Europe centrale assiégée par les Ottomans, et l'Angleterre ou la France beaucoup plus distantes ? Pour comparer les « musulmans du Christ », passés de l'islam au christianisme, aux « chrétiens d'Allah », qui ont fait le trajet inverse, il faut se souvenir que l'État islamique se nourrit d'un esclavage militaire qui donne d'immenses possibilités d'ascension sociale aux chrétiens d'Allah ; tandis que, sauf exception, la société aristocratique de l'Europe de l'Ancien Régime n'offre que des vies obscures à ceux qui la rejoignent.

Enfin, on regrettera la quasi-absence de la mention de la peste, qui fait une différence grandissante, à partir de la fin du XVIIe siècle surtout, entre l'Europe, où elle est en voie d'extinction progressive, et le monde musulman, où elle reste aussi meurtrière qu'au XVe siècle, au point qu'elle devient un des signes d'identité de la Méditerranée islamique pour les Européens du XVIIIe siècle.

Autant de remarques qui ne doivent pas dissuader le lecteur d'aller goûter au fil des pages de ce livre d'étonnants destins de jésuites marocains, de galériens cosmopolites, de brodeuses ottomanes à la cour de France, ou d'Égyptiens ramenés par les Français en déroute de l'expédition de Bonaparte.

Un deuxième tome est annoncé.

-------------------

Les Musulmans dans l'histoire de l'Europe. T. 1, Une intégration invisible, par Jocelyne Dakhlia et Bernard Vincent (dir.), Albin Michel, 2011, 641 p., 29 euros.

Par Jocelyne Dakhlia, Bernard Vincent