Note au lecteur

"L'Histoire a décidé de mettre à votre disposition, sur son site internet, tout le contenu de ses archives du n°1 (mai 1978) au numéro 238 (décembre 1999). La rédaction demande votre indulgence pour les coquilles et autres erreurs dues à une numérisation qu'il nous faudra un peu de temps pour corriger complètement. Ce contenu est offert à nos fidèles abonnés identifiés.

Bonne lecture.

Les mallettes africaines de la République

Robert Bourgi n'a pas révélé les circuits occultes de la Françafrique. Mais pour la première fois, il les raconte.

« Papa, Mamadou a besoin de quelque chose. » Ainsi Robert Bourgi, alias « M. Chambertin », affirmait, dans Le Journal du dimanche du 11 septembre 2011, avoir demandé de l'argent à Omar Bongo « papa » pour le secrétaire général de l'Élysée, Dominique de Villepin « Mamadou », en référence à l'un de ses homologues d'antan à la présidence gabonaise. C'est la première fois que Dominique de Villepin est mis en cause aussi directement. La phrase, surtout, semblait réveiller tous les fantômes de la « Françafrique ».

Le jeu de mots France-à-fric, détournement de l' [...]

Pour lire la suite (statut: Abonnés uniquement)

L'intégralité de l'article est proposée aux abonnés du magazine papier.

Article verrouillé

  • Si vous êtes abonné, identifiez-vous en haut à droite de la page afin de profiter de cet avantage.
  • Votre numéro d'abonné doit être renseigné au niveau de votre profil.
  • Si vous n'êtes pas encore abonné, abonnez-vous sur www.sophiaboutique.fr
Par Jean-Pierre Bat