Note au lecteur

"L'Histoire a décidé de mettre à votre disposition, sur son site internet, tout le contenu de ses archives du n°1 (mai 1978) au numéro 238 (décembre 1999). La rédaction demande votre indulgence pour les coquilles et autres erreurs dues à une numérisation qu'il nous faudra un peu de temps pour corriger complètement. Ce contenu est offert à nos fidèles abonnés identifiés. Pour les autres lecteurs, il est payant. Bonne lecture.
État d'avancement en mars 2014 : du n°219 au 238."

Les mallettes africaines de la République

Robert Bourgi n'a pas révélé les circuits occultes de la Françafrique. Mais pour la première fois, il les raconte.

« Papa, Mamadou a besoin de quelque chose. » Ainsi Robert Bourgi, alias « M. Chambertin », affirmait, dans Le Journal du dimanche du 11 septembre 2011, avoir demandé de l'argent à Omar Bongo « papa » pour le secrétaire général de l'Élysée, Dominique de Villepin « Mamadou », en référence à l'un de ses homologues d'antan à la présidence gabonaise. C'est la première fois que Dominique de Villepin est mis en cause aussi directement. La phrase, surtout, semblait réveiller tous les fantômes de la « Françafrique ».

Le jeu de mots France-à-fric, détournement de l' [...]

Pour lire la suite (statut: payant)

Pour accéder à un article payant, vous devez vous identifier et posséder un crédit d'articles :

Article verrouillé

Par Jean-Pierre Bat