Cette rubrique présente les articles approfondis de L'Histoire. Une richesse pour les historiens...

Note au lecteur

"L'Histoire a décidé de mettre à votre disposition, sur son site internet, tout le contenu de ses archives du n°1 (mai 1978) au numéro 238 (décembre 1999). La rédaction demande votre indulgence pour les coquilles et autres erreurs dues à une numérisation qu'il nous faudra un peu de temps pour corriger complètement. Ce contenu est offert à nos fidèles abonnés identifiés.

Bonne lecture.

Charles VI, le roi fou et bien-aimé

Empoisonnement ? Sortilège ? Malédiction divine ? Le roi est fou ! Dans un accès de fureur, en 1392, Charles VI a tué quatre hommes. Et sa maladie s'avère incurable. Inutile, il reste irremplaçable, parce que sacré. Et, loin de le rejeter, les Français semblent l'aimer davantage.

Le 5 août 1392, le roi Charles VI quittait Le Mans à la tête de son armée. Deux mois plus tôt, Pierre de Craon avait laissé pour mort, dans une rue de Paris, Olivier de Clisson, connétable de France, et s'était réfugié en Bretagne. Le roi avait regardé comme un attentat contre sa personne la trahison commise sur le chef de son armée. Il avait réclamé le coupable au duc de Bretagne, qui s'était dérobé. Pour sauver l'honneur de sa couronne, le souverain avait décidé cette expédition contre la Bretagne.

Charles VI régnait depuis la mort de son père, Charles V, survenue en 1380. Lorsqu' [...]

Pour lire la suite (statut: Abonnés uniquement)

L'intégralité de l'article est proposée aux abonnés du magazine papier.

Article verrouillé

  • Si vous êtes abonné, identifiez-vous en haut à droite de la page afin de profiter de cet avantage.
  • Votre numéro d'abonné doit être renseigné au niveau de votre profil.
  • Si vous n'êtes pas encore abonné, abonnez-vous sur www.sophiaboutique.fr
Par Bernard Guenée