Cette rubrique présente les articles approfondis de L'Histoire. Une richesse pour les historiens...

Note au lecteur

"L'Histoire a décidé de mettre à votre disposition, sur son site internet, tout le contenu de ses archives du n°1 (mai 1978) au numéro 238 (décembre 1999). La rédaction demande votre indulgence pour les coquilles et autres erreurs dues à une numérisation qu'il nous faudra un peu de temps pour corriger complètement. Ce contenu est offert à nos fidèles abonnés identifiés.

Bonne lecture.

Disraeli et Victoria Pour la gloire de l'Angleterre !

Il y a cent ans, en janvier 1901, disparaissait la reine Victoria, après soixante-quatre années de règne. A ses côtés pendant sept ans, un personnage excentrique, écrivain, dandy, membre éminent du parti conservateur : Benjamin Disraeli. A eux deux, ils ont assuré la suprématie mondiale de l'Angleterre.

La reine Victoria, dont on célèbre en ce mois de janvier le centenaire de la mort, incarne, à elle seule, la renommée universelle d'une certaine civilisation britannique : elle a donné son nom à une époque. Or son règne n'aurait peut-être pas atteint un tel rayonnement, aussi bien à l'intérieur du pays qu'au-delà des mers, sans le gouvernement, entre 1874 et 1880, d'un homme politique, que rien ne semblait pourtant destiner à une carrière aussi exceptionnelle : Benjamin Disraeli.

C'est lui en effet qui dirigea le parti conservateur fondé par Robert Peel en 18341 de 1852 à 1881, et s [...]

Pour lire la suite (statut: Abonnés uniquement)

L'intégralité de l'article est proposée aux abonnés du magazine papier.

Article verrouillé

  • Si vous êtes abonné, identifiez-vous en haut à droite de la page afin de profiter de cet avantage.
  • Votre numéro d'abonné doit être renseigné au niveau de votre profil.
  • Si vous n'êtes pas encore abonné, abonnez-vous sur www.sophiaboutique.fr
Par Philippe Chassaigne